Roomonitor


<< Retour

ROOMONITOR

 
Bruit 2
 
 

IL DÉBARQUE EN FRANCE : ROOMONITOR, CE BOÎTIER MOUCHARD QUI PRÉVIENT LE PROPRIÉTAIRE QUAND SON LOCATAIRE EST TROP BRUYANT

 
 
Roomonitor 05
 
 

La start-up barcelonaise, Smart Things and Friends, a inventé un boîtier capable de détecter les troubles du voisinage. Il alerte en temps réel - et à partir d'un certain niveau sonore enregistré sur une période prédéfinie - le propriétaire, bailleur, locataire ou agence de location. Explications :

Il a vu le jour en mars 2016. Et fête aujourd'hui sa première bougie. Le rôle de Roomonitor : il détecte les voisins bruyants ou bruit suspect dans le logement... et avertit automatiquement le propriétaire des lieux ! Après avoir séduit les espagnols, le boîtier -imaginé par la start-up Smart Things and Friends - se lance aujourd'hui à la conquête du marché européen. En tête de liste : l'Angleterre, la France ou encore les Pays-Bas. Zoom.

La location touristique de courte durée en ligne de mire

Locations touristiques de courte durée conjuguées à une hausse des plaintes pour troubles du voisinage ont convaincu la start-up barcelonaise à développer leur projet. Elle a saisi sa chance et a trouvé une réponse concrète à ce désagrément : la solution s'appelle RooMonitor ! C'est un petit boîtier blanc, de quelques centimètres, à déposer simplement sur un meuble ou à accrocher sur le mur. "L'idéal est de l'installer dans les pièces à vivre ou encore sur la terrasse", précise Dominic Bahmani Fard, responsable du développement international de la start-up. Il alerte cependant le consommateur : "Il ne faut pas le disposer dans les chambres et éviter également de le brancher près du téléviseur ou des haut-parleurs." Il s'agit ici de ne pas brouiller les ondes du boîtier. De ne pas l'induire en erreur ! 

Plus communément nommé "sonomètre", il va enregistrer le niveau sonore du logement. Attention : aucune conversation n'est perceptible par l'appareil. Ce dernier ne relève que le niveau de décibels enregistré dans le logement.

Comment ça fonctionne ?

Il est rendu communicant grâce à une simple connexion Wi-Fi et doit être combiné à un logiciel développé par l'entreprise elle-même. L'avantage ? "Il va où les caméras ne peuvent pas aller", explique le professionnel.

 
 
Roomonitor 02
 
 

Lorsque le niveau de décibels toléré dans le logement est dépassé, "le boîtier alerte par SMS et par appel téléphonique le locataire et/ou le bailleur et/ou l'agence de location", souligne Dominic Bahmani Fard, responsable du développement international. Aucune application sur smartphone n'est disponible à ce jour. Le client doit se rendre sur le site et se connecter à l'aide d'identifiants. "Nous ne voulions pas imposer aux personnes l'achat ou le téléchargement de quelconque logiciel."

Différents algorithmes pour différents usages

Différents algorithmes ont été imaginés par la start-up afin de correspondre à chaque besoin. "Les individus ne réagissent pas de la même manière. Certains sont plus ou moins sensibles au bruit. Il faut s'adapter le plus justement possible à la demande", précise Dominic Bahmani Fard.

Selon les algorithmes, cinq ou six pics de bruit devront être enregistrés au niveau le plus élevé... Sur une période prédéfinie. Après quoi, une alerte sera envoyée au propriétaire, locataire ou agence de location. Les voisins bruyants n'auront qu'à bien se tenir s'ils veulent échapper à la réprimande !

"Nous développons actuellement de nouveaux algorithmes pour identifier, par exemple, un bébé qui pleure ou un volet qui claque", précise le professionnel. L'idée est simple : ne pas alerter le propriétaire inutilement.

Dominic Bahmani Fard insiste également sur le fait que le logiciel "ne fait qu'alerter. La personne concernée, qui réceptionne le message ou l'appel, décidera ou non d'intervenir pour faire cesser le bruit."

Un service sur le long terme

Surtout à destination des agences de location - cible principale de la start-up - le produit se vend actuellement 149 euros pièce, avec un abonnement mensuel de 9.99 euros, sur le site roomonitor.com. Il n'est pas commercialisé dans les grandes surfaces de distribution.

 
 
Roomonitor 7
 
 

Le "pack" inclut : le service, la maintenance du logiciel à distance ou encore l'envoi de rapports quotidiens aux clients sous la forme de PDF.

En France, le boîtier commence à investir les logements. En février dernier, l'agence de location touristique de courte durée Absolu Travel a équipé 30 de ses appartements. Et les commandes enregistrées ces dernières semaines (en provenance de France notamment) confortent les fondateurs de la start-up.

 

 
 

Ce que dit la loi, en France, sur les voisins bruyants


"Les bruits de comportement peuvent être sanctionnés dès lors qu'ils troublent de manière anormale le voisinage, de jour comme de nuit", explique la direction de l'information légale et administrative sur son site. Elle précise : "un individu locataire, propriétaire ou occupant (cri, talons, chant...) ; une chose (instrument de musique, chaîne hi-fi, outil de bricolage, pétard et feu d'artifice, pompe à chaleur, éolienne, électroménager...) ; ou un animal (aboiements...) sont considérés comme des bruits de comportement." La nuit, c'est-à-dire entre 22h et 7h, on parle de tapage nocturne.

Voir fiche pratique "nuisances sonores"

D'après un article de MAISON A PART


 

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 19/08/2018

Constituez liste cgl 2 cvi 01