Ondes électromagnétiques

 

Principe de précaution avant tout

 
 

NOREVIE a décidé dès 2004, invoquant le principe de précaution, de refuser toute nouvelle implantation d’antennes et de faire arrêter les contrats en cours dès leur terme, ce qui a été signifié aux opérateurs concernés dès la décision prise.

Aujourd’hui  restent deux sites encore occupés par ORANGE, la Tour des Treize et Les Mimosas de la Résidence Gayant sont aujourd'hui encore en activité du fait qu'Orange aurait quelques difficultés à trouver des solutions alternatives dans les périmètres concernés.

 

Ondes em 005
 
 

Consomag : " comment faire mesurer l’exposition de son domicile aux ondes ? "

 
 

Débat entre l'économique et la Santé

 
 

Depuis 2009, NOREVIE déclare relancer Orange régulièrement sur l'obligation qui lui est faite de trouver au plus vite d'autres sites d'implantation.

Pour le site de la Résidence Les Treize à Cuincy, le Service Valorisation du Patrimoine a écrit à Orange pour leur signifier la prochaine réhabilitation qui prévoit la rénovation de la terrasse. Orange a intensifié de ce fait les recherches de solution notamment avec la Commune de Cuincy. Une solution pourrait être envisagée, mais à moyen terme, à proximité des bois rivaux qui sont voisins de notre bâtiment.

De même, à Douai, la ville a trouvé une alternative (pylône pompiers à proximité de la rue de Cambrai) mais elle est confrontée à un collectif associatif qui s'oppose au projet et de fait, à priori, à la présence d'une antenne (où qu'elle soit) dans leur voisinage, le Maire de Douai craignant également un refus des ABF, sollicite NOREVIE qu’elle réexamine sa position.

Devant les difficultés rencontrées par les parties, et s’appuyant sur le fait qu’aucun risque avéré pour les résidents n'a été jusqu'ici démontré par l'Agence Française de Sécurité Sanitaire, le Conseil d'Administration du 27 janvier 2015 a donné son accord sur la négociation d'un nouveau contrat, avec Orange sur le même site. En s’engageant au respect des conditions sanitaires d'installation (puissance des champs, leur orientation et intégration paysagère).

La CGL est intervenue pour rappeler que des locataires proches de ces antennes se plaignent de troubles sans savoir précisément s’ils sont dus aux antennes. Il est indispensable que des mesures supplémentaires soient effectuées dans les appartements les plus exposées. Il n’y a pas de raison que nos locataires acceptent ce que d’autres refusent. Ces antennes leur ont été imposées à une époque où les effets sur la santé n’étaient pas encore précisément connus. Monsieur BRENOT a convenu qu'il fallait de nouvelles mesures et seront demandées à ORANGE avant toute signature de contrat. 

En attendant, chaque locataire peut gratuitement demander la mesure de l’intensité des ondes dans son logement. Voir la procédure ci-dessous.

 

 
 

Les Etudes en cours

 
 
 
 

Mesurer gratuitement l'exposition aux champs électromagnétiques

 
 
 
 
 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 31/07/2016