Incivilités et stationnement

Stationnement 2

Stationnement. Un peu d’histoire…

Le stationnement à l’intérieur des résidences Bourseul et Guérin est un sujet récurrent depuis la création en 2002 de l’association Action Solidarité Logement Bourseul-Guérin. C’est l’un des premiers sujets qu’elle a pris en charge. Aujourd’hui il est encore d’actualité.

Pour bien vivre en collectivité il faut se soucier de l’intérêt général avant les intérêts particuliers.

Certains habitants stationnent au pied de leur immeuble malgré l’interdiction et sous les panneaux d’interdiction. Il faut savoir que les voies de circulation intérieure sont des voies publiques : Allée de Harrow, Allée du Gal Koenig, Place Pompidou. Ici comme ailleurs le code de la route s’applique et la Police est habilité à verbaliser. Ce qui s’est déjà passé.

Nous sommes vigilants parce que nous tirons les leçons du passé. En 2002, sur très peu de temps, par effet boule de neige, la résidence a été envahie de véhicules stationnant sur les terrepleins, le long des immeubles à quelques centimètres des fenêtres au mépris des plus élémentaires règles de sécurité. A cela il faut ajouter la circulation induite sur des voies non conçues pour cela et les conséquences pour la tranquillité et la sécurité. Des piétons ont été accrochés et des voitures se sont également frottées. Les gens prétextaient le manque de place sur les parkings pour justifier leurs incivilités. Pourtant, en ce temps-là, le Tram n’était même pas un projet et les places de stationnement plus nombreuses.

Nous avons contacté le bailleur et surtout la Mairie pour obtenir des informations sur le statut des voies. Un arrêté municipal classait les voies en « zone 30 » mais le document officiel s’est avéré introuvable.

M. Vernier, Maire de Douai, a souhaité faire un sondage auprès des habitants pour s’assurer de l’accord d’une majorité de résidents. Ce qui fut le cas.

A la suite, un nouveau décret municipal a été promulgué daté du 5 mars 2003. Une borne rétractable a été installée à l’intersection de l’Allée de Harrow et de la rue Ribot. Il a fallu ajouter une borne béton à l’accès rue Adrien Dumont car les voitures rentraient en défonçant les pelouses.

Ceux qui liront ces lignes comprendront que nous ne voulons plus revenir dans ces cas de figure.

Grâce à la vigilance, notre résidence a gardé un niveau de sécurité et de tranquillité. Les enfants peuvent jouer en relative sécurité. Nous sommes persuadés que cet équilibre est fragile. Périodiquement certains s’obstinent à braver l’interdiction. Il a fallu parfois l’intervention de la Police pour enrayer une nouvelle vague de stationnements illicites. Certains conducteurs ont une attitude provoquante en bravant délibérément les règles. Il faut qu’ils soient persuadés qu’ils n’auront pas le dernier mot.

Nous y travaillons avec détermination.

Parking Calmette une longue histoire…

Calmette 01

Parking réservé…aux résidents.

Un parking privé appartenant à NOREVIE et mis à disposition exclusive de ses locataires. Quoi de plus banal ? Pourtant pour le personnel de l’école maternelle Jules Mousseron cela ne va pas de soi.

A partir de 2004, l’association a effectué des contrôles pour libérer les places de stationnement occupées par des non-résidents. Les riverains nous ont informé que la directrice en poste à cette époque utilisait journellement une place du parking Calmette suivie par d’autres personnels de l’école. Le prétexte étant le manque de places dans le parking public. L’école étant un bâtiment municipal c’est à la commune de prévoir cet aménagement. Rien n’a été fait, y compris lors des aménagements pour le Tram, les locataires de Calmette n’ont pas à combler ce manque.

N’acceptant pas d’être priée de se garer ailleurs elle a engagé un bras de fer avec l’association pour obtenir le droit de stationner. Refusant toute explication et dialogue elle a saisie par lettre, NOREVIE, le Maire de DOUAI et le Commissaire Central espérant trouver des alliés. Sa démarche a été vaine.

D’une part, NOREVIE ne peut pas autoriser une personne extérieure à utiliser gratuitement sa propriété sans créer un précédent fâcheux.

D’autre part le nombre de places disponibles, ne couvrant pas les besoins des locataires, ne plaidait pas pour ce genre de concession. Il faut ajouter que les résidents sont souvent gênés par les voitures de parents les empêchant de partir au travail le matin.

Les riverains étant sensibilisés, ils effectuent une surveillance qui démontre qu’aujourd’hui encore la nouvelle directrice tente à son tour la même opération. Lors du premier Conseil d’école de l’année scolaire elle a remis le sujet sur le tapis. Avec l’Adjoint de quartier et des parents d’élèves résidents à Bourseul ou Guérin mais trop jeunes pour saisir le fond du problème.

Le comportement de cette personne nous interpelle. Chargée de l’éducation de nos enfants elle s’est permise d’outrepasser ses droits en stationnant malgré l’injonction qui lui a été faite par NOREVIE et entraine le personnel de l’école avec elle. A tel point qu’aujourd’hui l’intervention de la Police est envisagée par le bailleur.

Face à ces comportements nous sommes partisans de l’installation d’une barrière. Dans les autres parkings celle-ci apporte un réel confort aux résidents en limitant les accès extérieurs. Nous avons mis 10 ans à les obtenir malgré une demande forte des locataires. Nous espérons que le règlement définitif de ce litige mettra moins de temps.

2012, enfin des barrières pour les parkings (sauf Calmette)!

Lire la suite >>>

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/07/2016