Beaumarchais

Réunion PCL 11 fev 2015

 

 

Nego pcl 2015 2018

 
 

Pré compte-rendu de la réunion en attendant le CR définitif de NOREVIE

 
 
  • Accueil des nouveaux représentants au CCL

Monsieur BRENOT souhaite la bienvenue aux nouveaux membres du CCL

  • Définition d'un planning de réunion afin d'élaborer conjointement le futur Plan de Concertation Locative.

Il est acquis que le temps de négociation du PCL ne sera pas pris sur celui de la Concertation. Il considère même que le rythme de deux réunions par ans est insuffisant. Il propose une réunion fin mai, début juin.

La CGL met en avant la nécessité d’organiser une méthode de concertation spécifique pour la Résidence GAYANT afin de réunir les associations locales et de pouvoir régler sur place ce qui peut l’être.

M. BROCHARD rappelle que la compétence du CCL est générale et ne traite pas des problèmes spécifiques. M. SIMON mentionne la réunion qui a eu lieu en Mairie à propos du Projet environnemental de l’association MIEUX VIVRE A GAYANT. Une Convention sera signée dans ce cadre. Pour M. BRENOT il ne faut pas mélanger le Conseil de Concertation et les réunions bisannuelles avec les associations. M. FLAHAUT souhaite une convergence dans la concertation et non des actions parallèles. Le Conseil de Concertation Locative doit pouvoir faire la synthèse des discussions en toute connaissance de cause.

  • Information sur la nouvelle organisation du service des résidences.

Au cours du deuxième semestre 2014, la Direction a travaillé sur une nouvelle organisation du service des résidences.

Les résidences NOREVIE seront réparties en 3 domaines en fonction de la catégorie de locataires qu’elles accueilleront.

  1. 1.  Les résidences à vocation Séniors.

Certaines résidences en fonction de leur situation géographique (près du centre-ville, des commerces et services) des aménagements existants ou possibles (ascenseurs) seront prioritairement attribués aux séniors lorsqu’un choix sera nécessaire. La mixité générationnelle sera toutefois préservée. Des services spécifiques pourront y être développés. Un responsable territorial sera affecté à ce secteur. 

  1. 2.  Les résidences économiques.

Ces résidences seront destinées à loger des personnes aux revenus plus modestes. Les aménagements seront conçus pour durer afin de réduire les coûts et donc permettre des loyers adaptés.

  1. 3.  Les résidences intermédiaires

Les résidences dites intermédiaires doivent permettre de garder et attirer des locataires plus exigeants parce que plus aisés. Pour M. BRENOT ces locataires sont indispensables pour équilibrer les comptes.

 
 
  • Information sur la nouvelle géographie prioritaire.

La politique nationale de la Ville a révisé les zones prioritaires. La Direction souhaite y développer des actions afin d’obtenir le label Habitat Qualité de service qui correspond à des normes dans ce domaine.

9 territoires sont concernés :

Dorignies-Pont de la Deûle.

Belleforière-Asturies.

La Clochette-Notre Dame-Bivouac.

Les Epis.

Haut Terroir.

Auby Centre.

Douai-Faubourg de Béthune.

Douai-Résidence Gayant.

Douai-Frais Marais.

Des projets seront élaborés avec les habitants. Il faudra probablement déterminer des priorités.

  • Point sur les travaux de la Brayelle.

Ce point concerne l’ancienne Brayelle. Dans la nouvelle Brayelle les logements ont été livrés il y a 3 ans. Il s’agit de faire face à des fuites de toitures et des problèmes d’humidité sur les terrasses des semi-collectifs. 60 logements sont concernés individuels et semi-collectifs. Le 29 octobre 2014, une réunion a eu lieu au Centre Social de la Brayelle avec la Mairie représentée par M. KHERAKI adjoint au Logement, M. MAZY adjoint du Quartier, le Directeur du Centre Social et des habitants. 3 logements ont des problèmes de toiture qui nécessitent une intervention rapide qui aura lieu à la mi-mars. Pour les autres logements un appel d’offre a été lancé pour le choix d’un Bureau d’étude. Le résultat devrait être connu à la mi-mai. Une vérification des VMC sera effectuée. Il a été convenu d’une permanence par semaine au Centre Social. NOREVIE ne prendra pas en charge la réfection des terrasses dans le cadre de cette opération

Par contre si le Centre Social met en place avec la Ville un chantier d’insertion NOREVIE participera.

  • Concertation élargie aux associations ou regroupement de locataires.

Le principe de deux réunions par an est acquis là où il y a une (des) association(s). La CGL propose que pour les petites entités cela puisse se gérer au niveau des territoires.

  • Budget et moyens.

Plusieurs chantiers de réhabilitation sont en attente faute de garanties d’emprunts accordées par la CAD en fonction de ses priorités.

 

 
 
  • Les réhabilitations

Les réhabilitations sont réalisées en fonction du Plan Stratégique de Patrimoine. Un Bureau d’étude étudie l’état général du patrimoine. Une réflexion a lieu pour déterminer la destination des résidences dans l’avenir. A savoir : garder, céder ou démolir. Tout dépend de la capacité financière. Les loyers ne permettent pas de couvrir les dépenses compte tenu de leur faible augmentation et celle des dépenses qui ont augmenté de 20% en 10 ans. Les emprunts se prennent pour 20-25-30 ans. Les groupes énergivores seront marginaux en 2020. La CNL et la CGL souhaitent être associées en amont. M. BRENOT répond qu’il ne voit pas de problème à inviter un administrateur. Il faudra préciser les modalités.

  • Les états des lieux

La CNL a proposé ce sujet et la CGL était intervenue sur des cas litigieux. Il apparaît que les états des lieux sont trop tributaires de celui qui les fait. Une formation sera faite et un support sera donné aux Responsables de secteur pour améliorer la régularité des états. M. DAUSQUE rappelle qu’il y a une visite de courtoisie qui est faite par le RS 3 mois après l’entrée dans les lieux. Un délai pour les réclamations à propos des anomalies constatées après celui-ci, M. SIMON assure qu’il n’applique pas cette règle avec rigidité.

 

 
Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 06/08/2018