Beaumarchais

Béthune, VAUBAN

La Résidence VAUBAN, à deux pas du centre ville de Béthune, se dégrade. Danielle GAILLARD, Administratrice locataire élue CGL au Conseil d'Administration de Pas-de-Calais-Habitat s'est rendue sur place pour constater. Elle a accompagné des locataires dans une visite qui l'a bouleversé. Un rendez-vous sera demandé auprès des élus et du bailleur...

Un locataire témoigne...

« ...En résumé, il est fort probable qu'il y ait une volonté délibérée - certes dissimulée de la part du bailleur social comme de tous les Maires qui eurent à gérer cette ville - de ne plus entretenir cette résidence afin qu'elle périclite. Son évacuation se ferait pour des raisons de sécurité et sanitaires pour permettre au bailleur social de toucher d'une part des aides de l'état, de la région (?) et d’autre part de se donner bonne conscience en invoquant que la sécurité des locataires est compromise, il faut donc les évacuer. Le coût de sa rénovation va atteindre de telles sommes conséquentes que le choix sera scellé par avance.

Aujourd'hui, la résidence Vauban n'a plus le même impact d'autrefois, ni le même attrait. Certaines entrées deviennent des lieux de non vie. Avant d’aménager un terrain de jeu de pétanque il aurait été utile et judicieux de mesurer les différents aspects que cela allait apporter. Rien ne fut fait en ce sens. Au contraire une association bénéficie toujours du soutien généreux de la Municipalité.

Très honnêtement je pense que la situation de Vauban est beaucoup plus complexe qu'elle ne semble l’être.

Quel intérêt y a-t-il de laisser une telle résidence péricliter en plein centre-ville alors qu'elle nuit considérablement à l'image de la Ville de Béthune ainsi qu'à ses habitants ???

C'est incompréhensible !!!

Pourquoi la Police Municipale (ou Nationale) dit qu'elle ne peut pas y intervenir en invoquant un prétexte totalement absurde "c'est une résidence privée appartenant à un bailleur social" ??? Quel bailleur social en France et de nos jours, assure la sécurité de ses résidants, des infrastructures de ses bâtiments en ayant sa propre police ??? C'est une absurdité !!!

Pourquoi la Police n’effectue aucun passage dans la nuit, notamment dans le parc constamment ouvert à tout public, pour dissuader des enfants, des adolescents d'être vautrés la nuit sur les bancs, les pelouses, les halls d'entrée, ce qui cause de multiples nuisances aux résidants.

Pourquoi de telles mesures simples ne sont-elles pas appliquées ???. »

 

 


 

Pdc h lens

A contrario, le nouveau siège territorial de Pas de Calais-

Habitat à Lens : Combien ça va coûter ?

Bandeau upls 62


 

Commentaires (13)

1. ABSOLU62 31/10/2018

Un appel de responsabilité aux locataires disposant d’un logement dans une résidence HLM.
Le 15 novembre et le 15 décembre 2018 pour un grand nombre d’entre vous, et plus précisément ceux disposant d’un logement HLM, vous devrez réélire vos représentants et vos administrateurs au conseil d’administration ou de surveillance de l’organisme de votre bailleur social. Ce vote a lieu au scrutin de liste à un tour avec représentation proportionnelle, au plus fort reste, sans radiation ni panachage. Les représentants deviennent une fois élus, vos acteurs prédominants, primordiaux pour un mandat de 4 ans.
Votre vote permettra d’élire et d’accorder votre confiance à des femmes ou des hommes étant comme vous des locataires HLM et enclins à mieux comprendre vos difficultés.
Elire de tels instigateurs, n’est donc pas un geste anodin. Ces responsables élus vont constamment mener des combats, influer des actions afin d’améliorer, réformer, veiller au quotidien à de nombreux sujets de l’habitat social dont les locataires doivent assumer et assurer.

Personellemnt je tiens à adresser ce message envers un grand nombre de locataires afin d’attirer leur attention de l’importance de voter. Grâce à votre vote, vous permettrez à de nombreuses associations de défense de locataires de bénéficier d’atouts concrets pour lutter, combattre, améliorer et accroître les qualités des logements, les espaces de vie, faire valoir les intérêts d’un grand nombre d’hommes, de femmes, de familles, d’enfants, de personnes âgées lorsque cela sera utile et nécessaire de le faire notamment lors d’interventions de réhabilitation, de réaménagement de logements.
La mission de ces divers défenseurs de locataires sera de vous apporter également des conseils, des recommandations à un grand nombre d’entre vous parfois désemparés, désœuvrés pour comprendre les instructions formulées dans un papier administratif, déchiffrer un décompte de régularisation de charges concernant votre logement.
Votre élu, votre responsable d’une défense de locataires demeure encore présent lorsqu’il est nécessaire d’analyser la manière de faire évoluer les conditions du logement social à travers un territoire ou de mener des recours constructifs, judicieux avec beaucoup de dynamisme et de persévérance.
L’essentiel ne consiste plus de s’agiter aujourd’hui comme des marionnettes, des pantins pour tout et n’importe quoi mais de mener, d’influer des actions minutieuses, raisonnées, synchronisées dans la réflexion, d’une manière sereine sans se disperser.
D’où l’intérêt capital de bien choisir votre candidat durant cette période électorale. Votre athlète social devra avoir nécessairement les aptitudes et un mental d’acier pour vouloir et surtout pour pouvoir mener des actions concrètes pour défendre vos intérêts de même que les conditions de vie de votre habitat en sachant évaluer, échafauder et réaliser des actions cohérentes, bénéfiques dans un seul et unique objectif, obtenir des résultats cohérents et concrets. En ces temps de crise, votre logement social n’a jamais encouru autant de difficultés par les récentes mesures gouvernementales qui émergent. Seul, votre responsable de la défense des locataires est le plus apte, le plus amène à revendiquer, à révéler, à gérer vos difficultés.

Ces élus seront encore sollicités lorsqu’ils devront défendre vos intérêts notamment pour définir le coût des loyers, songer à une nouvelle politique d’attribution et de vente des logements, proposer des moyens pour réaliser des économies d’énergie, suggérer de nouveaux moyens pour remédier à l’apparition de nouveaux problémes sociaux. Ils agiront également pour limiter les hausses de loyers, contrôler la qualité du travail des entreprises (ascenseur, robinetterie, ménage, travaux, etc.) ou obtenir de meilleurs services.
Ces hommes et ces femmes acharnés n’ont qu’une ambition, vous défendre. Ils seront nécessairement et très prochainement votre porte-parole, votre ambassadeur ou ambassadrice pour vous accompagner, vous soutenir durant tout leur mandat. Ayez donc la décence d’accomplir votre devoir en votant pour l’une des défenses de locataires qui s’offrira prochainement à vous.

Permettre demain à une femme ou un homme de siéger à un conseil d’administration ou de surveillance en lui accordant votre confiance, c’est lui permettre de défendre vos intérêts, ceux de nombreux locataires. Cela n’est pas une action inutile et innocente. Votre mobilisation, l’importance du résultat obtenu à cette élection devrait officiellement incarner, représenter votre aptitude à savoir vous mobiliser et être un écho retentissant envers toutes les instances dirigeantes du logement social et vis-à-vis de vos politiciens. Ne rien faire, rester inactif c’est leur signer un chèque en bois.
Un vote massif, sans scepticisme, sans défiance incarne un suffrage franc et décisif envers une action désireuse d’être menée par de nombreux citoyens. Un tel résultat est significatif et à une portée éloquente et incontestable.

Je rédige cet article après avoir eu l’occasion d’entendre des échanges parsemés d’inexactitudes, parfois subjectifs, déloyaux, incorrects, souvent inexacts. Choisir de se réfugier dans la passivité, dans l’immobilisme ne fut jamais propice à défendre des causes ingrates ou difficiles et encore moins à les vaincre.
Personnellement, je déplore amèrement qu’ici et là on ne prenne pas le soin ni le temps d’évoquer l’importance de ces prochaines élections pour élire ces représentants et ces administrateurs au conseil d’administration ou de surveillance de l’organisme des divers bailleurs sociaux.
Décrier, discréditer, se lamenter des conditions de certains logements sociaux, nous pouvons l’admettre et le comprendre. Ce constat est d’autant plus amer lorsque nous lisons le flot de mécontentements postés sur un grand nombre de sites, de messageries et divers forums.
Néanmoins, il reste et demeure paradoxal de constater ces flux de locataires mécontents et l’absence de messages incitant les locataires à aller voter pour pouvoir remédier à un grand nombre d’imperfections, d’anomalies parfois d’injustices.
C’est la raison principale, lorsqu’il y a péril en la demeure il est utile de prendre les bonnes résolutions pour essayer de sauver ce qui peut encore l’être.

Dans les diverses situations parfois déplorables dont nous pouvons prendre conaissance, il me semblerait judicieux qu’à l’heure actuelle il serait plutôt primordial d’entreprendre des opérations à source en vous donnant les moyens de créer une mobilisation générale de locataires pour communiquer tout l’enjeu, tout l’intérêt d’aller voter pour pouvoir y gagner prochainement vos combats, vos batailles vigoureusement. Prendre le temps de communiquer autours de vos amis(e)s, de vos proches, de vos collègues de travail …. En leur communicant des informations cohérentes, sérieuses, fondées sur les réels enjeux cruciaux que représente cette élection demeure un point fondamental, une priorité.
Offrir demain la possibilité à une ou des défenses de locataires d’être représenté majoritairement, c’est accorder des moyens pour mieux porter l’écho de vos diverses revendications.
Les combats ne se menèrent jamais en ordre disséminé, sans stratégie, sans cohérence. Mobilisez-vous, organisez-vous, offrez-vous les moyens de remporter vos combats dignement, honorablement, respectueusement. Pour ce faire, il n’y a qu’une seule recette, c’est d’exprimer votre suffrage, votre opinion.
Le moment venu, soyez une femme ou un homme libre, responsable en votant.

Les locataires demeurent totalement libres de choisir le représentant ayant à défendre leurs intérêts personnels. Pour ma part j'ai choisi de soutenir activement Madame Danielle GAILLARD notamment pour son honnêteté morale, sa ténacité, son tact légendaire, son respect, son opiniâtreté. Par ailleurs, aujourd’hui il est important d’accorder des places aux femmes dans cette jungle ambiante surtout lorsqu’elles ont du talent. Madame GAILLARD a à déjà eu l’occasion de prouver ses qualités humaines, ses valeurs professionnelles dans diverses situations notamment lorsqu’il fallait défendre des dossiers complexes, des problémes épineux avec succès. Elle a suffisamment eu l’occasion de démontrer ses mérites, ses valeurs sans que les locataires soient contraints de réfléchir longuement afin de savoir si elle est la candidate idéale. Elle l’est, dans un comité de Défense de Locataires transparent, dynamique, sans faille.

2. Deknudt Jean Louis 02/07/2018

Je me souviens également que vous m'avez dit, lorsque vous êtes venu chez moi, que vous feriez tout pour supprimer ce club de boulistes...
Apparemment, vous avez été vacciné depuis...

3. deknudt jean louis 02/07/2018

Monsieur Herbaux,
Monsieur Mellick a bien aidé à la création de ce club, mais à l'époque, les voisins étaient respectés. (renseignez-vous, avant de porter un jugement sur des faits que vous ignorez (ou faites semblant d'ignorer)
L'extension des pistes de ce "noble sport" et la construction de la buvette (indispensable pour un club sportif, il est vrai...) ont été le fait de votre ami, Monsieur Gacquerre, actuel Maire... sponsor de ce club de "sportifs"...
Depuis, les locataires sont sans cesse ennuyés par les cris, les querelles, les bagarres, les crêpages de chignons, et les interventions de la police qui sont devenues choses habituelles (encore une fois, ce samedi 30 juin, selon les dires de certains locataires... )
A.B.E.S.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire