Promesses non tenues

PREAMBULE

Parmi les promesses non tenues en matière de Concertation Locative il y a celle de la possibilité pour les organisations nationales de locataires (dont la CGL) de s’exprimer dans une publication de NOREVIE diffusée à tous les locataires.

NOREVIE avait proposé début 2015 la publication d’un numéro spécial Concertation. Nous CGL, avions accepté car cette demande de longue date avait toujours été refusée par l’ancienne Direction et les autres organisations (CNL et AFOC).

Début juin 2016 le service communication de NOREVIE nous a demandé de lui fournir un article limité à 2900 caractères dans le délai d'une semaine. Nous avons relevé le défi. L’article a été envoyé. Depuis ce jour nous n’avons aucune nouvelle et aucun article n’a été publié ni de publication sur la Concertation.

Aujourd’hui nous vous présentons cet article à titre d’information, sachant qu’il n’a peut-être plus l’actualité de sa date de rédaction.

 

Peut-être aussi qu'il n'y a pas assez de résultats concrets pour justifier une publication?

Il ne faut pas confondre propagande (pardon... communication) et information.

 

Article transmis pour publication le 16 juin 2016...

 LE PRINTEMPS DE LA CONCERTATION ? 

Le Mouvement HLM se différencie de l’Immobilier commercial en pratiquant des valeurs humanistes et sociales au cœur de la gestion du patrimoine pour le bien-être du locataire. Le pluralisme de l’information est déterminant pour permettre aux locataires d’exprimer en conscience des choix face aux projets qui les concernent.

Construire une Concertation Participative plus juste et efficace a été le thème central de la campagne de la liste Union Pour un Logement Solidaire présentée par la CGL pour l’élection des administrateurs-locataires en 2014. Cette liste a mobilisé un grand nombre de militants de nos résidences. Aidés par la contribution de NOREVIE aux frais de campagne, nous avons pu créer une dynamique sur le terrain et cette orientation a été majoritairement soutenue par plus de 54% des votants et un taux de participation de près de 28%, parmi les meilleurs au plan national. Depuis lors, cet engagement constitue notre feuille de route lorsque nous représentons les locataires.

Depuis 2014 une nouvelle équipe de Direction s’est mise en place et sa référence à la Responsabilité Sociale de l’Entreprise HLM nous paraissait révolutionnaire en nous remémorant nos relations d’hier.

Malheureusement les bonnes intentions ne suffisent pas toujours. Si nous saluons comme une ouverture sérieuse la possibilité de s’exprimer dans ces pages, nous dénonçons le fait que les moyens alloués à l’expression des locataires soient en deçà des recommandations de l’Union Sociale pour l’Habitat. Par contre, un fond annuel a été créé pour des goûters et des activités de divertissement.

Notre désaccord ne porte pas sur le contenu mais sur le déséquilibre entre les deux domaines. Généralement les autres bailleurs contribuent financièrement aux actions locales des organisations nationales, comme la CGL, considérant que celles-ci rendent service à l’entreprise. Nos militants sont bénévoles. Leur activité n’est pas rémunérée. Se déplacer, réunir minutieusement les doléances des locataires, les formaliser, pèse financièrement. Cet engagement ne doit pas être limité à ceux qui en ont les moyens. Ce serait contraire à l’éthique du Mouvement HLM. Grâce à des actions désintéressées nous lançons des alertes sur l’état des logements et participons à définir des priorités dans les réhabilitations en fonction du vécu des locataires. Nous participons à la concertation sur une réforme des états des lieux pour que le locataire entrant trouve un logement prêt à habiter qui n’entraîne pas de travaux contraignants et coûteux. Les doléances des locataires viennent surtout de leur logement et non d’un manque d’animations extérieures. Il faut soigner le mal à la racine plutôt que de passer de la pommade.

Continuons le débat ! Rendez-vous sur le site : www.lacgl59.fr et pierre.flahaut@wanadoo.fr . ( 06 41 98 32 20 / 03 27 88 69 74 ).

Ce texte contient 2874 caractères.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau