La gestion des déchets

Un long combat

Les installations de collecte des déchets ménager posent problème depuis trop longtemps. En 2003 avec la mise en place du tri sélectif nous nous attendions à un règlement proche.

Nous avons vite déchanté. A partir de 2005 nous n’avons qu’une série de revois aux calendres grecques. Voir ici les archives de presse et courriers . Tous les acteurs se sont déplacés rue Charles Bourseul tous ont fait avis d’impuissance tant la mise en place du tri sélectif dans les collectifs s’est avérée plus ardue que prévue.  Pendant de longues années, malgré la détresse des riverains, rien n'a bougé.  La plus exposée a déménagé dernièrement, à bout, après 25 ans  de vie dans le bâtiment. On nous a annoncé des conteneurs enterrés mais l'option a été soumise au résultat de l'expérience de la résidence Gayant. L'attente a été vaine.

A tel point qu’aujourd’hui, 10 ans après, rien n’est encore fait. Les services de la CAD estiment même qu'il y a régression dans le tri sélectif. La facture que nous payons sous forme de la charge récupérable issue de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) augmente régulièrement.

Pour 2016 un nouveau projet pour la gestion des déchets est annoncé. Il permettrait enfin la disparition du dépotoire de la rue Bourseul,

Les conteneurs à déchets actuellement près de la barrière du parking Camille Guérin seraient transférés sur le terreplein central de la place Pompidou à la périphérie du contre bas face au porche 600-700. Ceux situés près du parking souterrain rue Bourseul le seraient aussi. L’emplacement « maudit » serait comblé et replanté. A la place des conteneurs du parking, un local léger couvert sera construit pour accueillir les encombrants selon des jours et horaires prédéfinis sous la surveillance d’un employé NOREVIE. Pour atteindre les conteneurs, les camions d’enlèvement passeraient par l’accès face à la Poste actuellement fermé par des potelets.

Plus jamais ca

Photo d'archives 2006

Même s’il faut être prudent, c’est le projet le plus abouti parmi ceux qui nous ont été proposés jusqu’à présent. Voilà plus de 12 ans que nous nous battons pour obtenir la disparition des dépôts extérieurs, notamment rue Bourseul, qui défigurent notre résidence et créent des nuisances insupportables pour les riverains.

 
 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau