Arrêt sur image

Point de vue : Lisez et commentez...


 

Le mois de février aura été fertile en matière de communication par presse interposée...

Deux articles de la Voix du Nord, et un autre de l’Observateur du Douaisis ont été publiés. Nous avons voulu y revenir car, côte à côte ils illustrent les contradictions entre la communication du bailleur, qui dit que tout va bien et la vie réelle des locataires.

Une grande partie des locataires des résidences Gayant (Douai) et Couronnes (Sin le Noble) ont été confrontés cet hiver à de graves problèmes de chauffage collectif. Si les deux résidences sont éloignées géographiquement elles ont en commun d’avoir le même prestataire pour la maintenance chauffage, DALKIA filiale d’EDF. Il aura fallu que des locataires excédés par l’inertie du bailleur contactent la presse et exposent leur mal vivre pour qu’une réunion se tienne au Centre Social de Gayant le 10 février. Prochainement une réunion sur le même thème aura lieu aux Couronnes. Tout semble à croire que la stratégie suivie par NOREVIE soit de jouer la montre. Avec les beaux jours le sujet passera au second plan mais dès l’automne le cirque recommencera.

La réunion du 10 février a permis aux locataires de crier leur ras le bol et démontrer, relevés personnels à l’appui, que ceux du prestataire ne sont pas fiables. Même constat aux Couronnes.

Cela a poussé Mohamed KHERAKI, Adjoint au Logement de Douai à sortir de sa réserve et prendre fait et cause pour les locataires. Il a dit haut et fort qu’il ne voulait plus de ces températures inférieures aux minimas requis (déjà très bas – et surtout dans les immeubles qui attendent une hypothétique réhabilitation sur le plan énergétique). Un Comité de Suivi sera mis en place composé des forces vives de la résidence et tous ceux qui pourront oeuvrer pour sortir de l'impasse. L’Adjoint s’est engagé par mail à relancer cette idée.

Faudra-t-il que la Municipalité de Sin Le Noble se fâche à son tour pour que des mesures adaptées soient prise aux Couronnes.

 

 

 

Cliquez sur l'image 

l'agrandir

 

Lire l'article >>>

 

Hasard de communication ? NOREVIE s’exprime dans une page de l’Observateur du 23 février. On voudrait détourner l’attention du public après les évènements évoqués plus haut qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Le bailleur sort le thème des loyers qui n’augmentent pas. Comme-ci cela était un effet de sa bonté : l’indice de référence des loyers qui encadre l’évolution est quasiment nul : il n’y aurait pas grand-chose à en tirer et des frais de gestion en plus. D’autre part, comme le disent  tous les bailleurs sociaux, les locataires globalement s’appauvrissent d’années en années et cela risque d’entraîner des impayés. Cela manque donc de sincérité. Pour couronner le tout, pour oublier ses soucis, le lecteur est invité à cultiver son jardin. Un vieux rêve de bailleur à la sauce Voltaire (« cultivons notre jardin »). Comme-ci ce genre de propagande (pardon communication !) pouvait détourner le locataire de ses problèmes quotidiens de logement humide, mal isolé, mal chauffé. En tout cas, nous sommes là pour réveiller les consciences.

La voix, les yeux et les oreilles des Locataires...

blog chauffage communication grogne

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau